Une échappée musicale

Publié le par Le Monde De Zaza

une rencontre avec Fritz Busch (13 mars 1890, Siegen - 14 septembre 1951, Londres), l'un des chefs d'orchestres les plus marquants de la première moitié du XXe siècle., un voyage dans le temps, un rendez-vous avec l'Histoire, à offrir à l'occasion de la fête des Pères.
Deux titres viennent compléter la collection la beauté du geste, qui met à l'honneur chefs d'orchestres et musiciens ayant exercé leur art durant les tragiques années trente. 
Notes de nuit éditions publient deux livres sur Fritz Busch. 
Aîné d'une fratrie de musiciens, il compte parmi ses frères, le violoniste Adolf Busch qui fut primarius du fameux quatuor éponyme. 
Fritz Busch cofonda, quant à lui, en 1934 le célèbre Festival de Glyndebourne où il fit notamment revivre le goût des opéras de Mozart, et certains enregistrements de cette époque demeurent d'incontournables références. 
Son attitude exemplaire dans les moments dramatiques de l'installation du troisième Reich, en Allemagne, en fait par ailleurs un symbole d'intégrité.
 

Une vie de musicien propose la première traduction en français d'Aus dem leben reines Musikers (Zurich, 1949), l'autobiographie de Fritz Busch, et Fritz Busch. L'exil 1933-1951, raconte les années d'exil du chef d'orchestre, entre 1933 et 1951, d'Argentine en Angleterre. Fabian Gastellier, fondatrice de Notes de nuit éditions, s'est attachée dans cette deuxième publication, à retracer cette « seconde vie » et achève ainsi la biographie de cette grande figure de l'histoire de la musique. Cette autobiographie et cette biographie, qui paraissent le 10 juin 2017, embarquent tout un chacun dans l'aventure de cette destinée. Un grand artiste engagé, pris dans la tourmente de l'Histoire.
 
 
Une vie de musicien
Fritz Busch
Traduit de l'allemand par Olivier Mannoni
Format : 150 x 225 mm
220 pages
Prix : 20 €
 
Fritz Busch. L'exil : 1933 - 1951
Fabian Gastellier
Format : 150 x 225 mm
300 pages
Prix : 20 €

 

Commenter cet article